The Angle

Ouvert, mais obtus

Tesla au bord du gouffre ?

Alors bien sûr, ses groupies ne manqueront pas de le rappeler, ce n’est pas la première fois que ses adversaires pensent qu’Elon Musk va échouer. Il a en effet prouvé à maintes reprises que l’enterrer trop vite pouvait s’avérer bien présomptueux. Néanmoins, les difficultés s’accumulent en ce moment pour Tesla : « production hell » empêchant de tenir les deadlines infernales du modèle 3, érosion de l’action et difficultés à se financer, départ en série de managers , … 

Pour faire le point sur ces difficultés, lisez cette analyse en profondeur par Andreas Hopf sur Seeking Alpha. Hopf est un designer et universitaire basé à Berlin, un contributeur régulier de Seeking Alpha, un blog collaboratif dédié aux analyses financières. Le site n’a pas toujours une réputation impeccable, et Andreas Hopf a un long historique d’analyses défavorables à Tesla, mais la plupart de ses arguments semblent solides.

Ce qu’on en retient :

  • L’acquisition de Solar City contribue à détériorer les chiffres du groupe et ne semble pas apporter les synergies espérées. Les coûts de Tesla sont hors de contrôle  : ils augmentent plus vite que le volume de véhicules vendus, une dynamique intenable à terme.
  • A force d’accumuler ce type de mauvaises nouvelles, l’entreprise risque d’avoir des difficultés à se financer l’année prochaine tant sa dette est déjà gigantesque. Hopf juge la valorisation boursière de Tesla « panglossienne » : les lecteurs de Voltaire comprendront la référence à cet optimiste béat proche de l’aveuglement, les actionnaires de Tesla apprécieront certainement moins.
  • De nombreux départs de managers à des postes clés ont eu lieu et sont autant de mauvais signes : Sterling Anderson (le boss du programme Autopilot), Kurt Kelty (directeur du programme batterie), un CFO, un DRH, de nombreux dirigeants de Solar City, …
  • Le marché du véhicule électrique progresse, mais sans non plus exploser tous les compteurs. Et la concurrence devrait fortement accélérer dans les 2 ans à venir avec des modèles électriques chez la plupart des grands constructeurs.
  • Hopf multiplie les exemples pour décrire les difficultés à produire le modèle 3, censé faire franchir à la marque le cap du marché de grande consommation. Il souligne les errements de Musk quand il parle de robotisation, et son expertise du sujet (il a investi dans de nombreuses startups du domaine) semble solide.
  • Enfin, l’autopilot est fortement remis en question, jusqu’à le qualifier de « pas suffisamment testé » voire « dangereux »

Un vrai réquisitoire contre le constructeur californien, donc. A vous de juger en consultant l’argumentaire approfondi de l’article original.

 


LIRE L’ARTICLE DANS SON HABITAT NATUREL


Tesla Approaches Terminal Decline

 

 

A PROPOS

Nous sommes un collectif de consultants confrontés chaque jour au thème de l'impact de la technologie dans l'entreprise.

Ce blog recense nos réflexions en essayant d'éviter autant que possible les buzzwords, les lieux communs et les fausses bonnes idées.

En savoir plus

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les derniers contenus publiés sur The Angle. Garanti sans spam.